LA RÉUNION 2023 AURA LIEU LE 8 - 9 JUILLET 2023

Où est-ce que je préfère porter des bottes en caoutchouc?

Où est-ce que je préfère porter des bottes en caoutchouc?

En soi, une question simple. La réponse est multiple. Il n'y a pas qu'un seul endroit où les gens aiment porter des bottes en caoutchouc. Pour la majorité, la météo joue également un rôle. Lorsqu'il pleut ou lorsque l'environnement est propice, vous avez tendance à mettre des bottes en caoutchouc plus aisément. Mais il y a aussi quelques gars qui ne portent que des bottes en caoutchouc, quel que soit le temps ou l'environnement.
Un bon nombre préfèrent un environnement agricole ou de chantier pour porter des bottes en caoutchouc. D'autres adorent les porter à l'extérieur, en particulier sur un sol boueux. D'autres préfèrent vivre leur préférence pour les bottes en caoutchouc à l'intérieur de leurs quatre murs. Comme vous pouvez le voir, la réponse à cette question variera d'une personne à l'autre.

J'ai grandi à la ferme et j'y ai aidé jusqu'à ce que nous devions abandonner l'agriculture pour des raisons inattendues. Là, à la ferme, il fallait bien sûr porter des bottes en caoutchouc. Paradoxalement, j'évitais souvent de porter des bottes en caoutchouc parce que je croyais que mes parents pouvaient voir que j'étais branché dans des bottes en caoutchouc.
J'aimais vraiment porter des bottes en caoutchouc quand j'étais quelque part, seul pour moi. Comme les écuries de la ferme étaient trop petites pour accueillir tous les animaux de la ferme, mon père avait loué une étable supplémentaire dans une cabane derrière la forêt, où nous gardions le bétail qui était de trop. C'était mon travail de les soigner. Là, j'ai pu donner de l'espace à mon faible pour les bottes en caoutchouc. Chaque occasion était utilisée pour aller à l'écurie là-bas. J'ai apprécié chaque minute que j'y ai passée dans les bottes en caoutchouc. Ce furemt les meilleures, parmi toutes les années de mon fétichisme pour les bottes en caoutchouc.
Mais il y avait toujours des phases de doute sur ma santé mentale. À l'époque, je ne pouvais parler à personne de mon penchant pour les bottes en caoutchouc.

Plus tard, après la fin de l'agriculture, je me suis installé dans Seeland avec mes parents. Là, je ne pouvais pas enfiler mes bottes en caoutchouc aussi souvent. Avec l'argent que je gagnais en travaillant dans un entrepôt, je pouvais maintenant m'acheter des bottes en caoutchouc. À l'époque, j'étais particulièrement fasciné par les Agraro de Bally et les Ilco Airboots. C'étaient de grosses bottes en caoutchouc bien lourdes. Je les ai généralement achetés dans la plus grande taille possible. J'ai adoré me promener au grand air dans ces bottes en caoutchouc surdimensionnées. J'achetais souvent deux paires des mêmes bottes. afin d’allonger les tiges de la première paire avec la deuxième paire. J'ai passé beaucoup de temps dans ces bottes en caoutchouc, à l'extérieur, dans la forêt, le long des ruisseaux. C'étaient mes endroits préférés pendant longtemps car à la maison, avec ma mère, je ne pouvais porter des bottes en caoutchouc que dans une mesure limitée dans ma chambre. Après sa mort, j'ai également commencé à porter des bottes en caoutchouc dans l'appartement. J'ai même traversé une phase au cours de laquelle je portais des bottes en caoutchouc le jour et des cuissardes pour dormir la nuit. Cette phase a duré au moins 5 mois, jusqu'aux journées plus chaudes de printemps de l'année suivante.
Après cette expérience, mon besoin obsessionnel de porter des bottes en caoutchouc s'est calmé. Aujourd'hui, je porte rarement des bottes en caoutchouc, mais je l'apprécie d'autant plus. J'adore porter des bottes quand j'en ai envie. Le fétiche des bottes en caoutchouc est toujours là, mais je peux y faire face d'une manière beaucoup plus détendue.

Quelles sont vos expériences avec les bottes en caoutchouc? Où aimez-vous les porter?

Comments est propulsé par CComment

AW_Logo_neu_grau.png

Soutien

Vintage Wellies Logo

Réunion

Article

Formulaire

Newsletter

En t'abonnant au newsletter tu ne manqueras aucunes nouvelles sur la rencontre du Lac de Gruyère